La mort n'est rien - Charles PEGUY, d'après un texte de SAINT AUGUSTIN

Le sel est le ferment de l'esprit, les mots, son plat.

 

Un très beau texte de Charles Péguy.

 

Oserais-je dire sur notre raison d'être ? Je ne crains point le courroux de l'infini.  Charles Péguy (1873-1914) entre à l'École Normale Supérieure où Bergson fut l'un de ses professeurs.

Très tôt, ses prises de position déroutent : croyant, il critique l'Eglise catholique, socialiste, il s'oppose au pacifisme et à l'internationalisme de la gauche, et nationaliste, il ne rejoint jamais la classe bourgeoise.

En 1900, il crée sa propre revue, « Cahiers de la quinzaine » qui représente un témoignage inégalé sur la vie intellectuelle de l'époque.

Si Charles Péguy s'était éloigné de la religion, la menace allemande lui révèle l'existence d'un "mal universel" et le rapproche de la foi.

En effet, outre ses essais philosophiques, il est l'auteur de deux oeuvres consacrées à Jeanne d'Arc (Jeanne d'Arc et Mystère de la charité de Jeanne d'Arc), et de poèmes oratoires d'un grand mysticisme, tel « Eve », vaste fresque poétique en l'honneur des soldats morts au combat.

 

Le poète, un des plus grands, meurt en 1914, la veille de la bataille de la Marne.

***


La mort n'est rien,

Je suis seulement passé,

Dans la pièce à côté.

Je suis moi.

Vous êtes vous.
Ce que j'étais pour vous,

Je le suis toujours.

Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné,   

Parlez-moi comme vous l'avez toujours fait.
N'employez pas un ton différent,
Ne prenez pas un air solennel ou triste.
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

Priez, souriez,
   Pensez à moi,   
Priez pour moi.

Que mon nom soit prononcé à la maison  
Comme il l'a toujours été,

Sans emphase d'aucune sorte,   
Sans une trace d'ombre.

La vie signifie tout ce qu'elle a toujours été.   
Le fil n'est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de vos pensées,   
Simplement parce que je suis hors de votre vue ?
Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin.


Merci CLAUDE, pour le poème mais aussi pour la petite histoire qui situe Charles PEGUY


arc, augustin, auteur, charles, combat, eve, jeanne, marne, mort, mystere, peguy, religion, rien, saint, soldats

mardi 07 août 2007 23:52 , dans Poèmes - Poésies - Contes



Aucun commentaire pour l'article: La mort n'est rien - Charles PEGUY, d'après un texte de SAINT AUGUSTIN



Votre commentaire :

(facultatif)

(facultatif)

error

Attention, les propos injurieux, racistes, etc. sont interdits sur ce site.Si une personne porte plainte, nous utiliserons votre adresse internet (54.87.74.21) pour vous identifier.     



ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à monicamelody

Vous devez être connecté pour ajouter monicamelody à vos amis

 
Créer un blog